F&N <= 2011

<= 2011 ► La France compte 5 500 km de côte dont la signalisation maritime regroupe 150 phares, 3 577 marques lumineuses et 4 480 marques passives, soit 8 207 signaux dont la maintenance est assurée par 38 centres de balisage.

<= 2011 ► Aux Etats-Unis, en 2010, on estime que 1.5 million de « black men are missing », car en prison ou morts par homicide. Dans la tranche d’âge 25-54 ans, il manque 1 homme sur 6 ! On ne dénombre ainsi chez les noirs que 83 hommes pour 100 femmes, contre 99 hommes pour 100 femmes chez les blancs. C’est particulièrement frappant dans les cités sujettes à émeutes : Ferguson 60 / 100 ; Charleston 75 / 100.

<= 2011 ► Une pléthore d’élus (données de juin 2011) :

Députés : 577

Sénateurs : 343

Conseillers régionaux : 2 040 (en comptant les 51 membres de l’assemblée territoriale corse, auxquels s’ajoutent les 131 représentants des assemblées de la Nouvelle-Calédonie, de Polynésie te de Wallis-et-Futuna)

Conseillers généraux (+conseillers de Paris) : 4 042

Maires : 36 635

Conseillers municipaux : 519 417

Députés européens : 78

Elus inter-communaux : 38 000 environ

Total : 601 132 élus. Avec un mandat pour 108 habitants, le taux de représentation français est quatre fois et demi supérieur à celui des États-Unis. Plus d’un électeur français sur cent est conseiller municipal et on a un parlementaire pour 71 000 habitants

<= 2011 ► Sur le marché du transport routier bilatéral France-Union européenne, la part de marché du pavillon français est passée de 50 % en moyenne jusqu’en 1999, situation d’équilibre, à environ 10 % en dix années seulement.

<= 2011 ► Les chrétiens subissent des harcèlements dans 139 pays. Dans ces pays, 80% des actes de persécution religieuse visent des chrétiens. Entre 2003 et 2010, le nombre d’actes terroristes perpétrés à l’encontre des chrétiens a progressé de 309%. On estime à 10 000 le nombre de chrétiens tués chaque année pour des motifs religieux.

<= 2011 ► La part de l’industrie dans le PIB est passée de 24% en 1980 à 11.8% en 2010.

<= 2011 ► Le plus grand éclair, 321 kilomètres de longueur en distance horizontale, a été observé en Oklahoma (États-Unis) le 20 juin 2007 ; et le plus long, 7,74 secondes, le 30 août 2012 dans le sud de la France, en région PACA. Un seul un coup de foudre sur quatre touche le sol, et un même éclair peut toucher plusieurs fois le sol au cours de son déploiement. Les gros orages peuvent générer plus de cent éclairs à la minute. Il tombe chaque année sur les 550 000 km2 du territoire métropolitain environ 1 million d’éclairs. Le véritable trajet « déplié » d’un éclair peut atteindre des milliers de kilomètres. Les points de la Terre sur lesquels s’abattent le plus d’éclairs dans une année sont le bassin du Congo en Afrique puis le lac Maracaibo, dans le nord-ouest du Venezuela, où l’on y voit des orages près de 300 jours par an, le maximum se produisant, de manière inattendue, au-dessus de l’eau et de nuit, ce qui en fait, vu du ciel, le point le plus brillant de la planète.

<= 2011 ► 28% des salariés payés au SMIC ont un niveau de vie supérieur au niveau de vie médian (Insee, 2011)

<= 2011 ► En 1850, la France comptait 24 millions de ruraux (et 12 millions de citadins). En 1914, les agriculteurs étaient encore 23 millions ; en 1945 ils n’étaient plus que 8 millions et 800 000 en 2011. On perd environ 2.5 % des exploitations annuellement.

<= 2011 ► L’élevage européen « occupe » 19 millions d’hectares sur les autres continents pour produire son soja, l’équivalent de la surface agricole de la France ; l’élevage chinois 2 fois plus.

<= 2011 ► Le Français moyen mange dans sa vie, à raison de 80 kg de viande par an (40 kg en 1970), 7 bovins, 33 cochons, 9 chèvres et moutons, 1 300 volailles et 60 lapins.

<= 2011 ► Les 3 grandes céréales occupent à elles seules la moitié des surfaces cultivées de la planète, soit environ 713 millions d’hectares sur 1.5 milliard.

<= 2011 ► En 2011, le gaspillage alimentaire représente 1.3 milliards de tonnes, l’équivalent de la moitié de la production céréalière mondiale. Le gaspillage du sud (pays en voie de développement) en représente la moitié et a lieu essentiellement à la production (entre 15 et 35%) et durant le transport/stockage (10 à 15%). Le gaspillage du Nord (pays industrialisés) a lieu principalement à la distribution et à la consommation.

Chaque consommateur européen gaspille entre 95 et 115 kg par an. Pour manger 1 kg, le Parisien doit acheter le double compte-tenu des emballages, des épluchures et du gaspillage (2 x 20 000 tonnes par jour).

<= 2011 ► La France cultive 33 ares par personne, les Etats-Unis 60, le Canada 165, et la Chine 12. Cette dernière réussit cependant à nourrir 25 % de la population mondiale avec 7 % des terres cultivables (et 10 % de l’eau douce de la planète) ; 8 % de sa population souffre encore de faim, contre 45% en 1970.

<= 2011 ► En 2010, 91% du soja, 88% du coton et 85% du maïs américains sont OGM.

Les OGM concernent 15.4 millions d’agriculteurs dans le monde soit plus que la totalité des agriculteurs européens (11 millions) et 148 millions d’hectares dans 25 pays soit 7 fois plus que la totalité des 20 millions d’hectares cultivés en France.

<= 2011 ► En 2007, le français adulte absorbe quotidiennement 2.7 kg d’aliments, soit 1 tonne par an : 109 kg de légumes ; 106 kg de céréales – 42 kg de pain, 14 kg de pâtisserie, 3 kg de biscuits – ; 10 kg de pizza ; 25 kg de pommes de terre ; 85 kg de produits animaux ; 61 kg de produits laitiers ; 7 kg de sucre et sucreries. Plus 1.6 kg de liquides par jour, soit 600 l par an, dont 300 d’eau , 30 l de lait et 56 l de boissons alcoolisées.

<= 2011 ► En 2008, dans le monde, il y a plus de gens en surpoids – 25 < IMC < 30 – (1.2 milliard, dont 500 millions d’obèses – IMC > 30 – parmi lesquels 43 millions d’enfants) que de gens qui ont faim (environ 800 à 850 millions).

<= 2011 ► On compte de l’ordre de 5 morts par an d’intoxication alimentaire contre 15 000 en 1950.

<= 2011 ► En 2011, 13 mn de SMIC paient un kg de poulet (contre 4 h 24 mn en 1960) ; 34 mn de SMIC paient un kg de porc (contre 3 h 27 mn en 1960) ; 5 mn de SMIC paient un 1 l. de lait (contre 14 mn en 1960).

<= 2011 ► La traite arabe commence en 652, 20 ans après la mort de Mahomet, lorsque le général arabe Abdallah ben Sayd impose aux chrétiens de Nubie (les habitants de la vallée supérieure du Nil) la livraison de 360 esclaves par an. La convention, très formelle, se traduit par un traité (bakht) entre l’émir et le roi de Nubie Khalidurat.

Dans les premiers temps de l’islam, les notables de Bagdad s’approvisionnent en esclaves en provenance de l’Europe méditerranéenne, de l’Afrique noire, de tribus guerrières du Caucase mais aussi auprès des marchands vénitiens qui leur vendent des prisonniers en provenance des pays slaves, encore païens.

Les harems du calife et des notables de Bagdad se remplissent de Circassiennes, originaires du Caucase et réputées pour leur beauté ; ces belles esclaves ont continué jusqu’au XXe siècle d’alimenter les harems orientaux en concurrence avec les beautés noires originaires d’Éthiopie.

À la fin du Moyen Âge, le vivier slave s’épuise du fait de la christianisation de l’Europe orientale, les musulmans se tournent vers les pirates qui effectuent des razzias sur les villages côtiers des rivages européens, y compris même dans l’océan Atlantique jusqu’aux limites du cercle polaire. En 1627, des barbaresques algérois lancent un raid sur l’Islande et en ramènent 400 captifs. (Le souvenir des combats livrés par les habitants à ces pirates perdure dans… la tête de prisonnier maure qui sert d’emblème à la Corse)

On évalue à plus de 1 000 000 le nombre d’habitants enlevés en Europe occidentale entre le XVIe et le XVIIIe siècle. Ces esclaves, sont exploités de la pire des façons dans les orangeraies, les carrières de pierres, les galères ou encore les chantiers d’Afrique du nord. (Des organisations chrétiennes déploient beaucoup d’énergie dans le rachat de ces malheureux, tel Miguel de Cervantès ou plus tard Saint Vincent de Paul).

En Europe orientale et dans les Balkans, pendant la même période, les Ottomans prélèvent environ 3 000 000 d’esclaves.

La traite ne va cesser dès lors de s’amplifier. Les spécialistes évaluent de 12 à 18 000 000 d’individus le nombre d’Africains victimes de la traite arabe au cours du dernier millénaire, du VIIe au XXe siècle. C’est à peu près autant que la traite européenne à travers l’océan Atlantique, du XVIe siècle au XIXe siècle.

L’Organisation non gouvernementale américaine, Walk Free Foundation, qui a établi une liste de 162 pays dans lesquels l’esclavagisme existe encore. Dans le monde, l’ONG recense un total de 29,8 millions de personnes victime de l’esclavagisme, dont 76 % concentrées dans dix pays : Inde, Chine, Pakistan, Nigeria, Éthiopie, Russie, Thaïlande, Congo démocratique, Birmanie et Bangladesh. Mais le pays qui renferme le plus grand nombre de personnes en esclavage est l’Inde (près de 14 millions), devant la Chine (3 millions). En bas du classement figurent l’Islande, l’Irlande ainsi que la Grande-Bretagne où, toujours selon WFF, il existe encore 4 400 personnes vivant comme esclaves.

<= 2011 ► En 2009, chaque jour 541 meurtres sont officiellement recensés dans le monde, soit 197 333 par an. Les pays où sont commis le plus grand nombre de meurtres sont dans l’ordre L’Inde, la Russie, la Colombie, l’Afrique du Sud et les Etats-Unis. Aux Etats-Unis, on compte plus d’un meurtre par arme à feu toutes les heures, soit plus de 27 homicides par jour ou encore 9.855 meurtres par an. Il y a 270 millions d’armes à feu aux Etats-Unis soit 89 armes pour 100 habitants.

<= 2011 ► L‘INED estime qu’en 2009 les binationaux représentaient 3,3 millions de personnes (5 % de la population de la France métropolitaine âgée de 18 à 50 ans), dont 90 % sont immigrés ou descendants d’immigrés. Plus de 40 % des immigrés vivant en France possédaient la nationalité française. Les ressortissants à double nationalité étaient très fréquents chez les immigrés du Maghreb (66 %), les Turcs (55 %) et les Portugais (43 %), mais rares chez les personnes originaires d’Asie du Sud-Est.

<= 2011 ► Selon l’INSEE, en 2008, 5.3 millions d’émigrés vivent en France, dont 3.3 millions nés hors d’Europe. A cela, s’ajoutent 6.7 millions de descendants directs d’émigrés (10% de la population), dont 3.1 millions d’origine africaine et asiatique.

<= 2011 ► Entre 16 000 et 40 000 citoyens français, nobles, clergé, et tout suspect ennemi de la révolution ont été guillotinés pendant la Terreur entre 1792 et 1794. Ces exécutions devinrent de moins en moins publiques, jusqu’à la dernière de ce type en 1977.

<= 2011 ► La triade fondamentale de la civilisation mondialisée contemporaine : à savoir l’urbanisation, la scolarisation et la baisse de la fécondité des couples.

Entre 2005 et 2010 la population urbaine est devenue majoritaire dans le monde. La scolarisation touche désormais plus de 70 % des enfants du monde ; le taux de fécondité mondial, qui était encore de 5,4 enfants par famille en 1950, à peine inférieur à ce qu’il était trois mille ans auparavant, est tombé de plus de moitié en soixante ans, à 2,5 enfants par femme en 2010. Pour le monde musulman, de l’Indonésie au Maroc (à la seule exception de l’Afrique subsaharienne), la fécondité est tombée d’environ 6 enfants par famille en 1980 à moins de 3 aujourd’hui.

<= 2011 ► 57 939 soldats américains sont morts pendant la guerre du Viêtnam

<= 2011 ► PIB : 1 996 milliards d’€ (2011); Déficit public : 103.3 milliards d’€ ; Dépenses publiques : 56% du PIB

<= 2011 ► Le patrimoine financier net des ménages, représente 26 % de leur patrimoine total. L’assurance-vie est restée le placement préféré des Français, avec un encours évalué à 1 430 milliards d’euros fin 2011 avec une diminution des souscriptions nettes de contrats d’assurance-vie (34 milliards d’euros en 2011, après 86,5 en 2010) Au total, l’encours de titres directement détenus par les ménages est estimé à 966 milliards d’euros fin 2011, dont 494 milliards d’actions non cotées.

<= 2011 ► France : 3.5 millions d’entreprises actives (2011).

<= 2011 ► En 2008, sur les 125 millions d’ha cultivés en plantes génétiquement modifiées (PGM) : soja : 52.6% ; maïs : 29.5% ; coton : 12.4% ; colza : 1.7%

<= 2011 ► Le nombre de titres publiés en France annuellement est passé de 6 000 en 1960 à 76 205 en 2007, dont 38 354 de nouveautés et nouvelles éditions. La littérature de jeunesse représente 17.4% des livres vendus. Pendant la même période, le tirage moyen est tombé de 16 000 exemplaires à 9 300. Leur durée de vie en librairie est désormais inférieure à 6 mois. 659 romans ont paru à l’automne de la rentrée 2009, plus 500 pour la rentrée de janvier 2010

<= 2011 ► La France compte environ 1 000 espèces d’abeilles, l’Europe 2 500 et le monde 20 000. En 2009, une étude franco-allemande a évalué l’apport économique des insectes pollinisateurs à 153 milliards €, soit 9.5% de la valeur alimentaire mondiale en 2005.

<= 2011 ► Depuis 1900, le nombre de catastrophes naturelles (plus de 100 personnes affectées) est en forte augmentation ; le nombre de victimes est en forte diminution ; le nombre total de personnes affectées est passé de 100 millions en 1980 à 300 millions en 2000 ; les dommages économiques croissent nettement depuis 1970 (au moins 50 milliards $ annuellement depuis 1990).

<= 2011 ► En 2011, la France comptait 3,1 millions de PME (moins de 250 personnes, un chiffre d’affaires annuel < 50 millions d’euros ou un total de bilan < 43 millions d’euros), soit 99,8 % des entreprises, 48,7 % de l’emploi salarié (en équivalent temps plein). Elles réalisent 35,6 % du chiffre d’affaires et 43,9 % de la valeur ajoutée.

<= 2011 ► D’après l’NSEE, en 2011, 13,7 millions d’enfants âgés de moins de 18 ans vivent en famille en France métropolitaine. Sept sur dix vivent dans une famille « traditionnelle » avec leurs deux parents. Les autres vivent dans une famille monoparentale (18 %), avec un seul parent donc, ou dans une famille recomposée (11 %). Ainsi, 1,5 million d’enfants de moins de 18 ans vivent dans 720 000 familles recomposées, c’est-à-dire dans une famille où les enfants ne sont pas tous ceux du couple actuel. 940 000 d’entre eux vivent avec un parent et un beau- parent, le plus souvent avec leur mère et un beau-père. Les 530 000 restants vivent avec leurs deux parents mais partagent leur quotidien avec des demi-frères ou demi-sœurs.

<= 2011 ► En 2011, le prix moyen de l’hectare de terre agricole est de 5 430 € en France, 30 000 € en Hollande et au Danemark, 3 000 € en Roumanie

<= 2011 ► Le président Nicolas Sarkozy a prononcé à 8 reprises le mot « crise » dans ses voeux aux Français du 31 décembre 2011, une fois par minute. Record absolu sous la Ve République : depuis les voeux du général de Gaulle en 1959, ce mot de cinq lettres, n’avait été utilisé que 40 fois au total.

<= 2011 ► En 2004, 500 000 condamnations ont été répertoriées sur un casier judiciaire. 45% ont récidivé entre 2004 et 2011 (38% si l’on exclut les infractions routières), dont 25% dans les deux premières années et 14% la première année. 32% des primo-condamnés ont récidivé, contre 63% des condamnés ayant des antécédents en 2004.

<= 2011 ► En 2009, les soutiens budgétaires à l’agriculture française, se sont élevés à 15.7 milliards €, dont 62% de fonds communautaires aux cotés des crédits de l’Etat et des collectivités territoriales. Elles représentaient 18% de la valeur de la production, mais 66% de leur revenu disponible. Elles concernaient en 2008, où 60% des aides étaient perçues par 20% des exploitations, 508 000 bénéficiaires dont 487 177 agriculteurs pour 9.5 milliards €. Ces derniers, en 2005, ont perçu en moyenne 27 400 d’aides directes, soit 13 800 par unité de travail.

<= 2011 ► Entre 1846 et 1939, plus de 50 millions d’émigrés européens sont allés peupler ou se réfugier dans les espaces du « nouveau monde » et les territoires coloniaux, faisant de l’Europe le plus grand foyer de départs jamais connu. Excepté pour la France, tous les pays européens présentaient un solde migratoire négatif.

<= 2011 ► Les « pupilles de l’Etat », enfants ayant perdu tout lien familial, étaient 2 366 en 2008, contre 10 000 en 1985. 4 000 enfants ont été adoptés en 2007, dont 3 162 nés à l’étranger.

<= 2011 ► Avant la mobilisation en 1914, 7 700 000 femmes travaillaient déjà, dont 40% dans l’agriculture, au statut ambigu, il est vrai, et 26% dans le tertiaire. Elles représentaient alors 36.7% de la population active. Leur intervention pendant la guerre ne fut donc ni substitutive, ni exceptionnelle.

<= 2011 ► Plus de 5 000 pétroliers sillonnent en permanence les océans. En 2009, les deux principaux carrefours étaient : le détroit d’Ormuz (15.5 millions de barils / jour ; 800 millions tonnes / an) et celui de Malacca (13.6 millions de barils / jour ; 700 millions tonnes / an)

<= 2011 ► La France a mobilisé plus de 7 millions de combattants pendant la guerre 14-18. Un poilu sur quatre est mort : 1 mort pour 28 habitants, 3 vies pour 1 km² de territoire. 36 000 monuments aux morts sont édifiés de 1920 à 1925 soit plus de 16 par jour.

<= 2011 ► De 1981 à 2007 on compte 17 gouvernements et 685 ministres dont 90 ont été mis en examen. D’une façon plus générale, depuis les années 1980, 414 hommes politiques ont été mis en examen dont 138 députés, 253 maires, 41 sénateurs et 43 ministres (dont plusieurs mises en examen pour la même personne).

<= 2011 ► En 1958, les groupes appartenaient à l’indice américain S & P en moyenne pendant 61 ans ; en 2010, cette durée n’était plus que de 15 ans.

<= 2011 ► En Europe occidentale, et en particulier 20 000 femmes françaises, les « filles à ­Boches », accusées de « collaboration horizontale » seront tondues en public dans des cérémonies expiatoires lors de l’épuration à la Libération en France, dès l’été 1944. Certains estiment que 80 000 enfants sont nés de relations entre Françaises et soldats de la Wehrmacht ; d’autres auteurs attribuent 100 000 à 200 000 paternités aux troupes d’occupation en France.

<= 2011 ► En mai 1945, à la libération des derniers camps, moins de 2 500 personnes parmi les 76 000 juifs déportés de France (le quart des juifs de France) avaient survécu, la plupart rescapés des marches de la mort. La Shoah a fait 6 000 000 victimes juives.

3 800 français (26 000 dans le monde) ont été honorés du titre de « Juste parmi les nations ».

<= 2011 ► Moins 52 % : c’est la baisse du nombre de populations dans le monde entre 1970 et 2010, sur la base de 10.380 populations de 3.038 espèces de mammifères, d’oiseaux, de reptiles, d’amphibiens et de poissons (WWF).

L’Amérique du Sud a perdu 83 % de ses populations animales, l’Asie-Pacifique (-67 %), l’Eurasie (-30 %), l’Amérique du Nord (-20 %) et l’Afrique (-19 %).

Au total, 22.413 espèces sont sous la menace d’extinction selon la dernière liste rouge de l’Union internationale pour la conservation de la nature (UICN) sur 76.199 espèces évaluées.

En cinquante ans, la Liste rouge de l’IUCN a officialisé l’extinction de 832 espèces sur terre

<= 2011 ► 47 % des jeunes sortis d’une école de commerce en 2010 (52 % de femmes) n’ont jamais connu le chômage, et pour ceux qui l’ont connu, ce fut le plus souvent une période d’attente pour trouver l’emploi rêvé durant moins de cinq mois. Le taux de chômage de ces jeunes trois ans après leur entrée dans la vie active n’est que de 9 %.

Le taux de chômage des jeunes ingénieurs (29% de femmes) est de seulement 3 %, trois ans après avoir obtenu leur diplôme.

<= 2011 ► Entre 1964 et 1973, l’aviation américaine a effectué 600 000 raids et largué sur le Vietnam deux millions de tonnes de bombes. Autant que sur tous les théâtres de la Seconde Guerre mondiale, le Pacifique inclus. Le Laos (et la piste Hô Chi Minh) est le pays le plus bombardé au monde. On parle d’une mission aérienne toutes les huit minutes en moyenne pendant neuf ans. Dans ces orages d’acier, il y a surtout eu 270 millions de bombes à sous-munitions (BASM).

<= 2011 ► Le coût de la guerre d’Afghanistan pour les Etats-Unis ; en 13 ans, 2 356 soldats tués et 700 milliards $ (plus de 50 mm$ / an en moyenne !)

<= 2011 ► 59 : nombre de cm au-dessus de sa propre taille que Franklin Jacobs a franchi en saut en hauteur en 1978 (record différentiel encore jamais battu)

<= 2011 ► 14 000 000 de personnes ont été tuées lors de la première guerre mondiale. 20 000 000 sont mortes lors de l’épidémie de grippe espagnole qui a suivi.

<= 2011 ► Il a été calculé qu’au cours des dernières 3 500 années, il n’y a eu que 230 années de paix dans l’ensemble du monde dit civilisé.

<= 2011 ► Au XVII° siècle, une femme britannique donnait en moyenne naissance à 13 enfants au cours de sa vie.

<= 2011 ► Selon une étude du CICR, depuis 1945, les guerres ont tué 10 civils pour un soldat.

<= 2011 ► En décembre 2007, sur 2,9 millions d’entreprises, on dénombrait : 2,7 millions de micro-entreprises (très petites unités du commerce, des services ou de l’artisanat), 164 000 PME (petites et moyennes entreprises), non micro-entreprises, (dans l’ensemble des secteurs), 4 600 ETI (entreprises de taille intermédiaire) et 240 grandes entreprises.

<= 2011 ► Au début des années 1960, il y avait en France 90 % de baptisés et 95 % d’enterrements à l’église (il s’agissait en fait moins de foi et de spiritualité que d’ordre social dominant).

<= 2011 ► Mai/Juin 1944, en Angleterre : 1 527 000 GI’s sont en Angleterre, 2 021387 soldats alliés sont opérationnels, dont 442 170 aviateurs et 372 668 soldats sélectionnés pour le Jour J.

Les Etats-Unis envoient 2 000 000 tonnes de matériel par mois. 126 aérodromes ont été construits. 130 000 véhicules ont été livrés en caisse pour être assemblés. 15 millions de jerrycans sont préparés. 74 hôpitaux, d’une capacité de 84 210 lits sont construits. Les 34 groupes de boulangerie qui utilisent 250 000 tonnes de farine quotidiennement ne représentent pourtant que 60% des besoins de l’armée américaine.

<= 2011 ► L’organisation Todt (OT) a directement employé 1.5 million de personnes (plus de 2.0 millions avec les indirects), mais pas plus de 350 000 allemands, pendant le pic de mai 1943 / mai 1944, dont 300 000 à l’ouest (dont 85 000 français). La ligne Siegfried (Westwall) achevée en 1940, nécessita 5 000 000 m3 de béton pour ses 14 000 bunkers (22 000 chantiers). Le Mur de l’Atlantique, reliant le Cap Nord à la frontière espagnole était un rempart de 15 000 bunkers (plus 200 000 obstacles hérissant les plages normandes) qui a nécessité 13 millions de m3 de béton.

<= 2011 ► En 1931, l’empire colonial français multipliait par 22 la surface de l’hexagone et comptait 30 millions d’habitants de plus que la métropole. Le drapeau français flottait sur les 5 continents

<= 2011 ► En 1740, l’espérance de vie à la naissance était de 24 ans pour les hommes et de 26 ans pour les femmes (mortalité infantile de 30%). Elle était de 34 ans à 1 an.

<= 2011 ► Dans les 1920’s, aux USA, un quart de la production du disque se range dans la catégorie musique hawaïenne; 1 200 écoles de guitare hawaïenne avec 200 000 diplômés

<= 2011 ► 2 781 000 hommes français (dont 1 300 000 cultivateurs) sont mobilisés en août 1914 avec leur ravitaillement personnel de 3 jours réglementaire. 5 000 convois de trains sillonnent la France à 20 km/h. Un corps d’armée de 40 000 hommes environ nécessitait 80 convois, 10 fois ce que les plus grandes gares parisiennes pouvaient accueillir. A l’arrivée, les 1 700 000 affectés dans les zones de combat (700 000 étant gardés en réserve pour combler les pertes des premières semaines, les autres étant réservistes ou territoriaux), avec leur paquetage de 30 kg sur le dos, devaient à pied faire 30 km/jour pour gagner le cantonnement ou le front, à la vitesse réglementaire de 4km/h, sous une chaleur étouffante, une division d’infanterie générant ainsi une colonne de 15 km de long.

<= 2011 ► Bilan humain de la guerre 1914 / 1918:

Morts Militaires Morts Civiles        Total      %    Population      Blessés
Empire ottoman 800 000 4 200 000 5 000 000 23.81% 21 000 000 400 000
Russie 1 800 000 1 500 000 3 300 000 2.06% 160 000 000 5 000 000
Allemagne 2 000 000 500 000 2 500 000 3.85% 65 000 000 4 200 000
France 1 300 000 300 000 1 600 000 4.00% 40 000 000 4 200 000
Autriche-Hongrie 1 100 000 400 000 1 500 000 2.94% 51 000 000 3 600 000
Italie 650 000 550 000 1 200 000 3.43% 35 000 000 950 000
Royaume-Uni 885 000 110 000 995 000 2.21% 45 000 000 1 600 000
Serbie 275 000 425 000 700 000 15.56% 4 500 000 130 000
Roumanie 250 000 450 000 700 000 9.33% 7 500 000 120 000
Bulgarie 90 000 100 000 190 000 3.45% 5 500 000 150 000
Grèce 26 000 149 000 175 000 3.50% 5 000 000 20 000
Etats-Unis 116 000 1 000 117 000 0.13% 92 000 000 205 000
Belgique 43 000 62 000 105 000 1.42% 7 400 000 45 000
Portugal 7 000 83 000 90 000 1.50% 6 000 000 13 000
Inde 75 000 75 000 0.02% 315 000 000 70 000
Canada 65 000 65 000 0.90% 7 200 000 150 000
Australie 60 000 60 000 1.33% 4 500 000 150 000
Nouvelle-Zélande 18 000 18 000 1.80% 1 000 000 40 000
Afrique du Sud 9 500 9 500 0.16% 6 000 000 10 000
Japon 400 400 53 000 000 907
Total 9 569 900 8 830 000 18 399 900 1.98% 931 600 000 2 453 907

 

Lors de la “Bataille des frontières” (14-24 août 1914), 40 000 soldats français périrent en 4 jours. Le 22 août 1914 reste la journée la plus meurtrière de toute l’histoire de France avec 27 000 morts. Août et septembre 1914 ont été les deux mois les plus meurtriers de la première guerre avec 235 000 tués ou disparus côté français (et un peu plus côté allemand).

Bilan global: 9 millions de morts, 8 millions d’invalides. Parmi les combattants: 2 millions d’Allemands, 1,4 millions de Français et 1,2 millions d’Anglais tombés au combat (pour le seul front de l’ouest).

Quant à la fameuse bataille de Verdun, elle fit entre 550 000 et 750 000 morts en neuf mois, de février à décembre 1916. En France, 36% de jeunes gens âgés entre 19 et 22 ans en 1914 ne sont plus revenus en 1918.

Les fameux “fusillés » qui payèrent de leur vie leur refus de se lancer aveuglément à l’assaut de “ceux d’en face” sont estimés à 750.

Sans compter en France les 260 000 disparus, les 800 000 maisons détruites et les 3 millions d’hectares de terres agricoles saccagées.

<= 2011 ► Les troupes françaises de la guerre de 14 utilisaient, en 1918, 50 000 pigeons voyageurs, dont 20 000 sont morts au combat ! Les anglais en utilisèrent 100 000.

<= 2011 ► 6 communes de la Meuse (dont : Beaumont-en-Verdunois, Bezonvaux et Cumières-le-Mort-Homme) « mortes pour la France », détruites en 1916 lors de la bataille de Verdun n’ont pas été reconstruites. Elles ont un maire et un conseil municipal nommés par le préfet qui veillent sur ce patrimoine qui a encore des bombes intactes et la pollution des sols de l’époque.

<= 2011 ► Parmi les communes qui n’ont pas de Monument aux Morts, 10 seulement n’ont effectivement eu aucun citoyen mort à la guerre de 14. Les 47 soldats de Pervilly (Somme) revinrent vivants, mais la commune ne les vit pas, … car entièrement détruite !

<= 2011 ► 14 millions d’animaux furent enrôlés durant la première guerre mondiale. 9 à 10 millions de chevaux y moururent. La France en a réquisitionné 950 000 (30% du cheptel) dont 760 000 moururent ; l’Angleterre : 165 000, l’Autriche : 600 000 ; l’Allemagne : 715 000 ; la Russe plus de 1 million.

<= 2011 ► On estime à 8 millions le nombre de Français qui se sont jetés sur la route durant l’exode de mai-juin 1940. Tourcoing ne comptait plus que 700 habitants. De même Paris est devenue une ville fantôme dans certains quartiers. Par ailleurs, plus de 90 000 enfants se sont trouvés séparés de leurs parents et des dizaines de milliers de personnes ne sont pas revenues chez elles avant plusieurs années, malgré l’armistice.

<= 2011 ► Durant la seconde guerre, la contribution extérieure (des pays occupés) à l’effort de guerre allemand –pilages, réquisitions- est passé de 18 % en 1940 à 25% en 1943. En outre 7.9 millions de travailleurs (STO, prisonniers, voire volontaires) oeuvraient dans les champs et les usines en 1944.

<= 2011 ► Entre 1940 et 1944, en France, 4 000 personnes furent fusillées à titre d’otages, de prisonniers politiques ou de résistants et plus de 88 000 furent déportées dans les camps de concentration pour des motifs autres que raciaux.

<= 2011 ► L’épuration à l’issue de la guerre 39/45 : 20 000 femmes ont été tondues ; 9 000 exécutions sommaires dont 1 500 seulement après un procès ; 350 000 personnes menacées de poursuites dont 125 000 traduites devant la justice.

<= 2011 ► Durant la seconde guerre mondiale, l’Allemagne a reçu : 41 440 tonnes de bombes en 1942, 206 000 en 1943, 1 202 000 en 1944, 471 000 les 4 premiers mois de 1945, tuant plus de 500.000 civils

<= 2011 ► Durant la seconde guerre mondiale, 75 000 français ont péri en France sous les bombardements alliés, et autant été blessés ou mutilés. Par ailleurs, 300 000 habitations ont été pulvérisées dans des villes parfois détruites à 80%, comme Caen ou le Havre en 1944.

<= 2011 ► Bilan meurtrier de la guerre 1939 / 1945 :

   Morts Militaires      Morts Civiles            Total
URSS 13 500 000 7 500 000 21 000 000
Chine 5 500 000 14 500 000 20 000 000
Allemagne 4 000 000 3 000 000 7 000 000
Pologne 300 000 5 300 000 5 600 000
Japon 2 700 000 300 000 3 000 000
Yougoslavie 300 000 1 200 000 1 500 000
France 220 000 310 000 530 000
Royaume-Uni 380 000 70 000 450 000
Italie 300 000 100 000 400 000
Etats-Unis 300 000 5 000 305 000
Total 27 500 000 32 285 000 59 785 000

 

<= 2011 ► Guerre froide. Entre 1947 et 1979, autour du glacis entre Mer Baltique et détroit de Behring, la surveillance réciproque URSS/USA a causé la perte de plus de 40 avions américains et 200 aviateurs.

<= 2011 ► À Paris, au cours des 40 dernières années (1968-2009), la proportion d’ouvriers parmi les actifs ayant déjà travaillé, âgés de 25-54 ans, est passée de 26 % à 8 %, celle des cadres de 14 % à 45 %

<= 2011 ► Environ 1,3 milliard de tonnes de produits alimentaires sont perdus chaque année (2007) dans le monde, soit un tiers de ce qui est produit. La production de ces denrées gaspille annuellement 250 km3 de ressources en eau et occupe 1,4 milliard d’hectares.

Aussi bien les pays industriels que les pays en développement gaspillent grosso modo les mêmes quantités de nourriture, soit 670 millions et 630 millions de tonnes respectivement. Chaque année, les consommateurs des pays riches gaspillent presque autant de nourriture (222 millions de tonnes) que l’entière production alimentaire nette de l’Afrique subsaharienne (230 millions de tonnes). Le volume total de nourriture perdue ou gaspillée chaque année est équivalent à plus de la moitié de la production céréalière mondiale (2,3 milliards de tonnes en 2009-2010).

En Europe et en Amérique du Nord, chaque consommateur gaspille entre 95 et 115 kg par an, contre 6 à 11 kg seulement pour le consommateur d’Afrique subsaharienne et d’Asie du Sud et du Sud-Est. Le gaspillage alimentaire à l’échelle mondiale a lieu, pour 54 pour cent, « en amont », c’est-à-dire durant les phases de production et de manutention et stockage après-récolte, et pour 46 pour cent « en aval », soit aux stades de la transformation, de la distribution et de la consommation.

La production alimentaire totale par habitant pour la consommation humaine est de quelque 900 kg par an dans les pays riches, soit près du double des 460 kg produits annuellement dans les régions les plus pauvres.

Ce gâchis est évalué à 750 milliards de dollars (565 milliards d’euros) en coûts directs.

<= 2011 ► Entre 1907 et 1917, 16 Etats américains adoptèrent des lois autorisant la stérilisation forcée. En 1931, ils étaient 30. Entre 1900 et 1939, on recensa plus de 33 000 stérilisations sur des condamnés ou des « faibles d’esprit » (supposés plus nombreux chez … les noirs, les pauvres et les immigrants), souvent sans les prévenir. Cette sinistre pratique connut son apogée pendant la grande dépression des années trente et se prolongea dans une moindre mesure jusque dans les années … 1970 !

<= 2011 ► Les Rothschild, ces Médicis modernes, ont donné 120 000 œuvres d’art à plus de 200 institutions, au premier rang desquelles le Louvre et la BNF.

<= 2011 ► Les dépenses de santé représentaient 11 % du PIB en 2007, soit le même niveau qu’en 2006. À titre de comparaison, les États-Unis d’Amérique sont le pays le plus dépensier avec 16 % du PIB. La France se situe dans la moyenne des pays européens.

Les dépenses se répartissent de la manière suivante :

  • sécurité sociale = 75,5 % ;
  • ménages = 9,4 % ;
  • CMU et aide médicale de l’État = 1,3 % ;
  • assureurs complémentaires = 13,7 %,

dont

  • 7,7 % par les mutuelles,
  • 3,5 % par les sociétés d’assurances
  • 2,5 % par les institutions de prévoyance.

Il convient de noter que la part des ménages a progressé sous l’effet des réformes. En 2004, elle était de 8,3 % et atteint 9,4 % en 2008.

<= 2011 ► Selon l’Inventaire national des matières et déchets radioactifs de l’ANDRA, au 31 décembre 2007 en France, les déchets radioactifs à haute activité représentaient environ 2 293m3 soit environ une piscine olympique.

<= 2011 ► Le plus grand concert de tous les temps a été donné par un artiste français. Il s’agit de Jean-Michel Jarre, qui attira 3,5 millions de spectateurs à Moscou le 6 septembre 1997 pour fêter les 850 ans de la ville.

<= 2011 ► Les épidémies de peste en France : on estime les victimes

De 1600 à 1616,    360 000

De 1626 à 1632     950 000

De 1633 à 1642     600 000

De 1644 à 1657     270 000

De 1666 à 1670     110 000

En 1720, l’épidémie contenue dans le sud-est de la France fait 120 000 victimes dont 50 000 victimes rien qu’à Marseille

<= 2011 ► 802 224 enfants sont nés en France en 2010. Parmi eux, environ 435 000, soit 54%, avaient des parents non mariés lorsqu’ils sont nés. En 1970, ils n’étaient que 6% dans ce cas

<= 2011 ► En Amérique du Nord, sur un cheptel estimé à 15 millions de bisons en 1865, il n’a fallu qu’environ 25 ans pour réduire les troupeaux à quelques centaines d’animaux. Ainsi ont disparu les pratiques de chasse dont le bison avait fait l’objet pendant plus de 10 000 ans.

<= 2011 ► La colonisation française fut une « extraordinaire aventure humaine ». A son départ d’Afrique, la France léguait 40 hôpitaux, 600 maternités, 2 000 dispensaires, 20 000 kilomètres de voies ferrées, 63 ports, 196 aérodromes, 16 000 écoles primaires, 350 collèges et lycées… Même si la « part d’exploitation commerciale, politique et philosophique » de la colonisation ne fut pas toujours exemplaire !

<= 2011 ► En 1960, il fallait 4 h 24 mn pour se payer un kilo de poulet. 13 mn suffisent en 2011. Idem pour le porc qui passe de 3 h 27 mn à 34 mn, ou le lait de 14 à 5 mn.

<= 2011 ► Alors qu’il y a eu 15 000 morts probables par intoxication alimentaire en France en 1950, on en a dénombré 5 en 2010.

<= 2011 ► En 2010, 98% du lait consommé en France est issu de 3 races de vaches laitières contre plusieurs dizaines en 1960.

<= 2011 ► Fin 2010, 20 600 exploitations agricoles (736 000 ha) étaient certifiées bio, soit un peu plus de 3% du total des exploitations, en nombre et surface. Le consommateur pense « bio, le produit » alors que l’agriculteur pense « la bio, une méthode de production » avec des rendements inférieurs de 30 à 70%.

<= 2011 ► En 2010, le français moyen consomme annuellement 120 kg d’emballages alimentaires.

<= 2011 ► En 2010, la femme française a pris en moyenne 2 cm et 2 kg en 40 ans, pour atteindre 62.4 kg et 1.63 m. Le français a grandi de 11 cm en un siècle, mesure 1.76 m et pèse 77.4 kg.

<= 2011 ► Le nageur américain Michael Phelps, aux JO de Pékin en 2008, a gagné 8 médailles d’or sur les 8 épreuves où il était aligné, en battant 7 records du monde et 1 record olympique. Dans sa carrière, il bat le record absolu des médailles olympiques récoltées avec 28 médailles dont 23 en or, 3 en argent et 2 en bronze, sur 4 Jeux : 2004 Athènes, 2008 Pékin, 2012 Londres, 2016 Rio. Il est le seul champion à gagner sur 4 Jeux successifs une même épreuve, le 200 m quatre nages.

Il aura fait 33 podiums en championnats du monde, autre record, dont 26 sur la plus haute marche, 6 à la 2ème place et 1 à la 3ème place.

<= 2011 ► Pour entrer dans 50 millions de foyers français, la radio a mis 37 ans, la télévision 13 ans et Internet seulement 5 ans

<= 2011 ► En 1900, on compte près de 80.000 chevaux dans les rues de la capitale. Chaque matin, en temps ordinaire dans Paris, 3.200 cantonniers, balayeurs et 600 balayeuses s’occupent de l’entretien des rues. Le dernier voyage de l’omnibus hippomobile de Paris en janvier 1913 constitue un événement majeur et marque un tournant dans l’histoire de la circulation parisienne.

<= 2011 ► En 1700, le territoire des futurs Etats-Unis abritait quelque 250 000 Européens et Africains. En 1730, ils étaient plus du double et presque 2.5 millions à la fin du XVIII° siècle. Entre 1840 et 1870, plus de 300 000 Américains traversèrent le pays vers l’Ouest, jusqu’au Lac Salé, l’Oregon et la Californie. En 1849, les chercheurs d’or étaient 30 000 en Californie, l’année suivante 55 000. En 3 ans, la population de la Californie passa de 14 000 à 200 000 personnes, sans compter les Indiens ignorés par les recensements. San-Francisco, petite cité somnolente de 1 000 habitants en 1848 en comptait 36 000 quatre ans plus tard et 56 000 en 1860. Entre 1880 et1924, quelque 20 millions d’immigrants débarquèrent d’Europe, du Mexique, des Philippines.

<= 2011 ► Les Indiens du sud-ouest américain, estimés à 5 millions au temps de Christophe Colomb, n’étaient plus que 250 000 un siècle plus tard (servitude, famine, mauvais traitements, maladies, …)

<= 2011 ► Le tiers de siècle 1914-1947 est la période la plus meurtrière de toute l’Histoire de l’humanité avec 100 à 200 millions de morts violentes sur une planète alors peuplée d’environ 2 milliards d’êtres vivants.

<= 2011 ► Le « Maus », prototype de char allemand de la Seconde Guerre Mondiale, reste le char le plus lourd jamais créé. Il avait une masse totale de 188 tonnes, ce qui posa de nombreux soucis pour le transporter ou pour même éviter qu’il abime les routes par lesquelles il passait. Un autre problème était sa consommation : 3000 à 4000 litres d’essence aux 100 kilomètres ! Plusieurs exemplaires étaient en cours de fabrication à la fin de la Seconde Guerre mondiale, qui ne furent jamais achevés.

————————————————————————————————————————————————————————————————————————————————————————-